Analyses isotopiques

L’analyse isotopique est basée sur la mesure de la masse des molécules, ou d’éléments d’intérêt et se fait donc par spectrométrie de masse (MS) afin d’obtenir un spectre de masse et de pouvoir donc identifier les molécules présentent ou évaluer la composition isotopique de certains éléments dans plusieurs types de matériaux.

Le spectromètre de masse contient plusieurs éléments:

  1. Le module d’introduction de l’échantillon. L’échantillon peut être introduit sous plusieurs formes directement dans la source (liquide, solide ou gazeux) ou encore être introduit à la suite d’une méthode de séparation (voir ci-dessus);
  2. La source d’ionisation. Comme son nom l’indique, celle-ci consiste à mettre l’échantillon sous forme de faisceau ionique (positif ou négatif). Il existe plusieurs types de sources d’ionisation depuis l’ionisation électronique au couplage par plasma inductif, en passant par l’ionisation thermique;
  3. L’analyseur. Ce module permet de séparer les ions en fonction de leur masse ou de leur charge grâce à des techniques qui varient en résolution, mais aussi en fonction des masses en étude. Citons par exemple l’analyseur à quadripôle (basse résolution), l’analyseur à temps de vol ou encore l’analyseur à secteur magnétique.
Figure 1a. Composition schématique d‟un spectromètre de masse pour l'Analyse élémentaire

Figure 1b. Exemple schématique d'un analyseur magnétique

Il est possible de coupler ces analyseurs entre eux pour réaliser des expériences de spectrométrie de masse en tandem (MS/MS).
Les spectromètres de masse doivent encore inclure un détecteur et un système de traitement qui permettront de transformer le signal en signal électrique, d’amplifier celui-ci et de le traiter informatiquement.